idées reçues à bannir sur le prélèvement à la source

Une réforme aussi importante soulève forcément des questionnements autant au niveau du gouvernement que de la population. 

Effectif à partir du 1 Janvier 2019, le prélèvement à la source interroge. En effet, dernièrement des hésitations ont refait surface, Monsieur Macron avait même opté pour l’arrêt de la réforme, mais il aurait été irresponsable d’annoncer après 18 mois de travail et de mobilisation l’abandon de celle-ci. 

Ainsi, plusieurs idées reçues ont été suscitées sur ce nouveau système. Dans cet article nous allons tenter de rétablir la vérité. 

Il n'y aura plus de déclaration à remplir tous les ans

FAUX : Le taux de prélèvement doit être réactualisé tous les ans et ce toujours par le biais de la déclaration. Celle-ci permet de recalculer plus justement à la baisse ou à la hausse le taux de l’imposition en lien avec votre situation actuelle. 

En 2019, il y aura double imposition

FAUX : Dès le 1er Janvier, chaque personne se verra payer les impôts sur les revenus de 2019 seulement. Par conséquent, les ressources perçues en 2018 ne seront pas taxées. 

Attention ! Les revenus exceptionnels reçues de 2018 seront eux par contre soumis à l’impôt.

L'employeur saura le salaire de on conjoint

FAUX : Rassurez-vous, l’employeur n’aura pas accès à toutes ces données, le taux de prélèvement ne reflétant pas votre niveau de vie ni les particularités de votre situation familiale.

C'est l'employeur qui répondra aux questions du contribuable

FAUX : C’est l’administration fiscale et non l’entreprise qui s’occupe du service après-vente. Ainsi, pour signaler tout changement de situation (licenciement, séparation avec son conjoint..) inutile d’aller le signaler à l’entreprise. C’est à l’usager de signaler ses changements de situations de famille auprès de son centre des impôts ( via son portail internet ) 

Les impôts vont augmenter

FAUX : Le prélèvement à la source ne change en rien à l’imposition. Seule la manière de collecter diffère.  Ce nouveau dispositif ne change en rien les modalités de calcul de l’impôt.

Si mon statut change en cours d'année cela ne sera pas pris en compte

FAUX : Pour tout changement de situation en cours d’année, le contribuable devra se mettre en relation avec l’administration fiscale.

En d’autres termes, cette grande réforme inquiète beaucoup les contribuables notamment pour la gestion de leur trésorerie. Mais ce changement est bénéfique car le salaire perçu sera un « vrai » net- déduction faite des impôts ?



Fermer le menu
Contactez-nous
close slider